CategoriesNouvelles

Comment je ferais pour gérer la faune?

  1. Suite au dernier texte de notre blogue” où est-ce qu’on s’en va avec les Bambi et nos orignaux” vous avez été nombreux à venir me parler par courriel. Pendant mes expéditions de chasse avec mes chums, nous nous sommes amusés à refaire un plan de gestion très radical et anarchiste de la faune.  Juste pour voir les réactions et vos commentaires sur une gestion basée sur seulement la quantité et une grosse qualité de chasse en se foutant complètement du reste. Ne vous mettez pas à saigner des yeux en lisant ce texte. Mais notre idée par du fait qu’ailleurs sur la planète, l’environnement, les environnementalistes, les « choux claques de béton » , « les granolas » et autres extrémistes du genre, ou comme ceux qui sont contre les armes, certaines communautés ou gouvernements d’autres pays, n’ont rien à foutre de la faune. Guerre, pauvreté ou enjeux mondiaux sont plus importants que les bébittes à poils dans le bois, leur faune est laissée et gérer par les passionnés. Vous direz que ce serait un peu “RED NECK”, mais parfois quand les extrêmes s’affrontent, le GBS (gros bon sens) prend le dessus. Comment on fait ? Premièrement le gouvernement se doit d’avoir un certain contrôle, mais surtout du cash qui rentre à propos de l’exploitation de sa faune. Mais comme tout bon gestionnaire, il se doit d’avoir le moins de dépenses, pour un max de profits d’argent qui rentre.

On transfère le tout aux municipalités, de toute façon ils l’ont déjà fait pour les rampes de mise à l’eau et ce sont les conseillers de ville qui s’arrange avec. De cette façon nous aurons 1 107 zones de chasse au Québec. On veut de la micro gestion, là on va en avoir! Mais les municipalités ne sont pas aptes à gérer la faune, ils n’ont pas de biologiste, de technicien pour les conseillers. On fait quoi? Les municipalités qui on a cœur l’exploitation de leurs patrimoines faunique ferons appel à des conseillers de leur région, leur association de chasse et pêche. Comment on fait, chaque municipalité fait faire un inventaire faunique par son association. Pas besoin d’hélicoptères, de docteur en biologie pour un inventaire. Unis pour la faune as un protocole qui utilise et ça marche. Ensuite on décide combien de permis on vend par rapport à nos inventaires qui appartiennent à la municipalité et son association. Vous avez bien lu, l’inventaire appartient aux municipalités, donc à l’association qui est conseillers pour les élus, donc par les chasseurs!


On fait comment on fait pour rentabiliser tout ça. Bien il y a la vente de permis qui revient au municipal, la location de terrain à la municipalité, la vente des terrains dans un secteur giboyeux, les festivals de la chasse, enfin tous les stimulis intéressants pour générer des revenus, ça pourrait même aller jusqu’à vendre la viande des gibiers dans les restaurants. J’espère que vous êtes encore assis sur votre chaise et non pas tombé en bas.  TU ES MALADE, vendre du gibier? En fait, ce qu’on veut c’est une gestion pour avoir du gibier. De cette façon on pourrait générer de l’argent à la municipalité qui payerait ensuite ses dus à ses associations conseillées et au gouvernement pour gérer un troupeau abondant, l’argent sert à gérer si tu n’as pu rien à gérer, tu vas mourir alors si les gestionnaires sont qualifiés. Que ce soit pour la vente de permis pour de l’argent ou la vente de la viande, ça reste de la gestion, mais une gestion fait par qui? Fait par des chasseurs qui veulent avant tout une qualité de gibier en quantité et en qualité. Le chasseur de viande aura le plaisir de récolter les femelles en surplus et ainsi les chasseurs qui aiment le call, provoquer chasser en embuscade ou dans des caches auront la possibilité de chasser à leur guise avec des secteurs avec beaucoup de gibier.

On fait quoi avec les agents de la faune dans ce projet ?
Nos agents ont les transfère à la sécurité publique, ceux-ci deviendront l’élite de la SQ pour les municipalités. Ils travailleront au respect des territoires municipaux, ils seront là pour prendre les braconniers qui sont à même titre que des voleurs de banque parce que ce sera du vol dans des zones municipales et les voleurs et les entrées par infractions sur des terrains municipaux c’est passible de sanction auprès de la loi.

On fait quoi avec les municipalités qui ne veulent pas gérer la faune comme Longueuil ou Montréal ? Ils ont juste à nous les vendre?   Les municipalités engagent des associations qui iront chercher l’expertise d’éleveurs qui sont habileté à attraper les grands gibiers et ils les transfèrent dans leurs municipalités. La municipalité qui vend est gagnante et celle qui achète augmentera la génétique de son troupeau.

Je suis drôlement crampé, j’imagine de voir tous les puristes, les fonctionnaires, les fédérations, les choux claques de béton crier que ça pas d’allure! En fait ça prend de quoi pour faire changer les choses. Le faune est loin derrière les grandes préoccupations de nos dirigeants et c’est normal. Le coût de la vie, l’économie, la santé et la sécurité de notre pays est plus importants que la faune alors pourquoi ne pas nous laisser nous amuser avec comme on veut et non pas comme des fonctionnaires le veulent!

Laissez-moi vos commentaires sur Messenger ou par courriel

steph.onjase@fermemonette.com

CategoriesNouvelles

Qu’est-ce qui va arrivera à Bambi et ses amis les orignaux

Un titre à la mesure sensationelle comme aime nos choux claques de béton.

Serieusement au s’en va la chasse au Québec. Au Québec la chasse est protégée par la loi 147. La loi 147 reconnaît à toute personne «a le droit de chasser, de pêcher et de piéger». Bien assis dans ma cache à-25 en Saskatchewan j’ai décidé gérer mon 1000 acres de terrain que je chasse par moi même. Cette année, j’attend, aucune récolte,  plusieurs 2 ans et 3 ans et demi viennent sur mon territoire, je ne chasserai pas le chevreuil au Québec cette année. Je me questionne? J’ai toujours chassé, que ce soit au gros gibier ou aux migrateurs,  j’ai jamais passer un automne sans aller me chercher de la viande bio venant du garde manger naturel de mère nature ou de déjouer un mâle mature mais j’ai certaine inquiétude ?

Nos biologistes et fonctionnaires font la sourde oreille à nos revendications. Pas de Rtlb, les coupes forestières semblent abusives, une gestion de l’orignal à qui serait à l’aveuglette. L’exploitation des ressources naturelles au détriment de notre faune, seraissent possible? Nos gestionnaires pourraient t’ils sacrifier notre faune pour la communauté en général. Vous vous demandez ce que je veux dire, et bien si nos routes sont catastrophique, notre système de santé est surchargé et que dans ces 2 cas très précis, nos fonctionnaires réagissent aux ralenti. Pensez vous que notre faune deviendrait prioritaire, posez la question est y répondent. Je pense que c’est pas prioritaire, avoir des routes plus sécuritaires et avoir un système de santé qui servira la  communauté à 100% d’efficacité, c’est prioritaire mais la machine gouvernementale est rendue trop bureaucratique pour agir rapidement alors la faune, c’est rien rendu à ce niveau. Pensez – vous qu’on pourrait avoir des solutions qui aideraient nos orignaux et chevreuils? Je pense que oui, mais est-ce qu’il y aurait un prix à payer, peut être mais pour avoir une qualité de chasse et une abondance de gibier je prendrais le risque. Va falloir se grouiller parce qu’on commence à toucher le fond du baril. Des solutions, J’ai des idées mais pensez s’y vous aussi et on en rejasera. Je vous laisse mes chevreuils commence à arriver…envoyez moi vous solutions sur courriel

steph.onjase@fermemonette.com

On s’en rejasera bientôt, A+

CategoriesNouvelles On jase

28 Aout #859 Steph Monette ON JASE Éditorial armes, chasse ou trouver nos cervidés? Quoi faire ?

 

28 aout 859 stephane monette on jase chasse peche orignal chevreuil editorial armes
28 aout 859 stephane monette on jase chasse peche orignal chevreuil editorial armes

https://www.youtube.com/watch?v=sZkD_Oma6ys&t=3s

28 Aout #859 Steph Monette ON JASE Éditorial armes, chasse ou trouver nos cervidés? Quoi faire ?

#fermemonette #stephmonette #sitkagear #Berettaca #sakointernational #bikelab #steinerca #bolycanada #bolyAirablo #kentcartridge #precisionarcherie #pourvoirieinukshuk #pourvoiriececaurel #truenorthtreestand #fermemonettesm #jbvulcanisation #sitkacanada #conneccloting #maxgurubbqquebec #vortexcanada #recalldesingscall #sailstores #canadiantire #magasinlatulippe #bmr #hypnosecloting #trackmap #lamisport #orientationazimut @stoegerca @berettaca @fermemonette

Logo Ferme Monette en blanc

Inscription à l'infolettre

X
Add to cart